• bon mardi

     

    bonjour à tous

     

    le beau temps revient

     

    c'est la fête des

     

    View Full Size Image

     

    Quand arrive la Saint-Bernard, si tu n'es pas en retard,
    Ton blé n'est plus sous le hangar, et le moissonneur a sa part.

    View Full Size Image

     

    ARTICHAUTS FARCIS



     

     

    Ingrédients

    Pour 6 personnes:

    • 6 gros artichauts violets
    • 1/2 citron
    • 6 tranches de jambon de Parme, coupées fines
    • 30cl de crème liquide
    • 100g de comté râpé
    • 40g de beurre
    • 20g de farine
    • 1 pincée de noix de muscade râpée
    • sel
    • poivre

    Préparation

    Cassez la queue des artichauts. Coupez-les à la base afin de leur donner une assise plate. Frottez-les de citron pour éviter le noircissement. Coupez le haut des feuilles, puis faites cuire les artichauts 30 à 35 minutes à l'eau bouillante salée. Egouttez-les en les retournant. Laissez tièdir.

    Faites fondre 25g de beurre dans une casserole. Mélangez-y la farine. Délayez avec la crème liquide. Faites cuire jusqu'à épaississement sans cesser de tourner. Assaisonnez de sel, poivre et noix de muscade. Ajoutez-y le comté.

    Ecartez doucement les feuilles du centre de chaque artichaut. Retirez le foin. Mettez-les dans un plat beurré. Répartissez-y la moitié de la sauce. Recouvrez des tranches de jambon de Parme et nappez du reste de sauce.

    Faites gratiner 15 minutes dans le four préchauffé à 210°.

    Servez bien chaud.

     

    françouet

     

    C’est le Mathieu sur son tracteur qui traverse le village. Il décide, avant de rentrer a la maison de s’en jeter un au troquet, chez l’Emile. En attendant qu’on lui serve son verre il s’aperçoit qu’un type le regarde intensément avec un air amusé.

    Mathieu finit par lui demander pourquoi il le regarde comme ça .
    - Ben alors Mathieu tu ne me reconnais pas ?
    - Ben, non !
    - Je suis François.
    - Françouet ? celui qu’y a épousé la Thérèse ?
    - Mais oui !
    - Vingt Dieux, l’Françouet, j’t'avions pas r’connu ! et qu’est que tu d’viens ? T’es habillé comme un ministre.
    - Ah, mais je suis à Paris, la bas on m’appelle FrançOlS, je suis dans les affaires, je fais des affaires à la Bourse.
    - Et c’est quoi tes affaires à la bourse ?
    - Oh, c’est très simple, je reste chez moi, je téléphone pour donner des ordres, puis je monte sur la terrasse, je contemple Paris, puis je donne d’autres ordres de bourse, puis souvent je remonte sur la terrasse, puis voilà quoi, je passe ma journée à ça.

    Mathieu rentre chez lui, et dit à sa Marie :
    - Devines qui je viens de rencontrer ? … L’Françouet !
    - Celui qu’y a épousé la Thérèse ?
    - Oui, mais maintenant qu’il est à Paris il s’appelle FrançOUA et la Thérèse elle s’appelle Thérasse

     

    Trou du cul

    Un automobiliste se fait flasher à 180 Km/h par un radar planqué sous un pont. Un peu plus loin il est arrêté par un CRS qui lui rappelle le code la route :
    - "Vous savez que la vitesse est limitée à 130 sur autoroute. Or, vous rouliez à 180. Venez par-là que je vous dresse un procès verbal.".
    Suivent les questions habituelles, nom, prénoms, permis de conduire, etc.
    A profession le type répond :
    - "Mon boulot ? Je suis dans le médical, je suis réalisateur de trous du cul."
    Le CRS le regarde avec des yeux ronds:
    - "Et ça consiste en quoi ?"
    - " Eh bien les gens m'appellent et ils me disent qu'ils voudraient avoir un trou du cul plus large. Vous savez, vous, ça vous dépasse, mais depuis vingt ans, des hommes et des femmes sont en recherche de nouvelles sensations sur le plan sexuel. Ils ne veulent plus de produits et autres substances dites aphrodisiaques. Ils veulent du naturel et donc qu'on prépare les orifices naturels. D'ailleurs un sondage a même montré que plein d'hommes utilisent ces pratiques avec leur femme. Alors j'arrive et je commence par un doigt, deux doigts, toute la main, les deux mains, puis le bras. Et puis je pose des étais et il m'arrive aussi d'utiliser des forceps et je m'arrête quand j'obtiens un beau trou du cul de 1m 75."
    Le CRS regarde dans le vide, comme s'il essayait de se représenter mentalement la scène. Puis il reprend ses esprits.
    - "Et qu'est-ce qu'on fait avec un trou du cul d' 1,75m ????"
    Et l'automobiliste lui dit avec une grimace:
    - "En général on lui donne un radar et on lui dit d'aller se planquer sous un pont !!!"



    Histoire corse

    Au cours d'une récente grève à Ajaccio, la direction de l'entreprise a du faire appel aux
    C.R.S. pour faire évacuer l'usine. Ceux-ci sont intervenus à coup de grenades lacrymogènes. C'était la première fois qu'on a vu des Corses quitter leur travail en pleurant.

    « bon dimanchemercredi ,jour des enfants »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :