• bonjour à tous

    c'est la fête des

    Édouard rayonne de générosité et de force, décidé à réussir, plein d'initiatives.
    La créativité et l'ambition généreuse de Édouard font partie de son équilibre.

    Édouard a le sens de l'honnêteté, de la rigueur et aussi de la fraternité.
    Généreux et très serviable, Édouard a le sens de l'ouverture et de la modernité.
    Doué d'un bel équilibre intérieur Édouard concrétisera les projets les plus fous.

     

    Proverbe du lundi  5 janvier 2015A la saint-Siméon, la neige et les tisons.Proverbe du lundi  5 janvier 2015

     

    ENCORNETS A LA GENOISE

     

     

    Ingrédients

    Pour 4 personnes:

    • 700g d'encornets
    • 1 cuillère à soupe d'huile
    • 1 gousse d'ail
    • 2 tomates
    • 1 feuille de laurier
    • 1/2 verre de vin blanc sec
    • 1 dosette de safran
    • 120g de riz
    • sel
    • poivre

    Préparation

    Chauffez l'huile dans une sauteuse. Faites-y revenir 3 minutes les encornets nettoyés et découpés en lanières. Ajoutez l'ail, les tomates pelées et écrasées, le laurier et le vin blanc. Salez, poivrez. Couvrez et cuisez 30 minutes à feu doux.

    Quelques minutes avant la fin de la cuisson, ajoutez le safran.

    Accompagnez du riz cuit à l'eau bouillante salée.


    Le vieux couple

    C’est l’histoire d’un vieux couple, marié depuis 45 ans. Ils vivent paisiblement dans un coin paumé du centre de la France.

    L’homme appelle son fils qui vit à Marseille et lui dit :
    - Je suis désolé de te gâcher ta journée, mais je dois te dire que ta mère et moi, on a décidé de divorcer, 45 années comme ça c’est assez !

    - Mais qu’est-ce que tu racontes papa !

    - Nous ne pouvons plus rester ensemble plus longtemps, nous ne nous supportons plus et je ne veux pas en discuter davantage, je suis à bout, alors appelle ta sœur qui vit à Paris et annonce lui la nouvelle !

    Et le vieil homme raccroche.

    Le fils reste abasourdi et appelle sa sœur qui explose au téléphone : « Ce n’est pas possible qu’ils divorcent comme ça, je vais m’occuper de ça ! »

    Elle appelle son père immédiatement, en hurlant dans le téléphone : « Tu ne vas pas divorcer comme ça, attends jusqu’à ce que j’arrive. Je vais appeler mon frère et nous serons chez toi dès demain matin ! Jusque là, ne fais rien, ne bouge pas, TU M’AS COMPRISE ? » Et elle raccroche.

    Le vieil homme raccroche lui aussi et se tourne en souriant vers sa femme :
    « Et voilà, ça a marché ma chérie, nous aurons les enfants avec nous pour le jour de l’an et en plus ce sont eux qui payent leur voyage ».

     


    17 commentaires
  • bonjour à tous

    nous fêtons les

    Geneviève se bat ardemment et non sans arrogance pour le bonheur de l'humanité.
    Sage et patiente, Geneviève  a tendance à rester dans l'ombre.
    Dotée d'une imposante autorité, Geneviève  tente surtout de rendre service à ses proches.
    Geneviève est une amie d'une exceptionnelle fidélité et d'une belle force morale.

    D'apparence dures avec leur entourage, Geneviève cache sous sa carapace une grande sensibilité.

     

     

     et c'est l'épiphanie d'après le calendrier

    L'épiphanie

    Le terme "épiphanie" est issu du grec et signifie "apparition".

    Célébrée le 6 janvier, cette fête correspond à la présentation de Jésus enfant aux Rois Mages.
    Ce jour est aussi celui du premier miracle des noces de Cana et avant tout la date de baptême du Christ.

    Dès le Ve siècle, l'Eglise donna une importance considérable à cet événement. La galette des rois, servie à cette occasion, est une tradition typiquement française qui avait déjà cours au XIVe siècle. La galette était partagée en autant de portions que de convives, plus une. Cette portion supplémentaire, appelée "part du Bon Dieu" ou "part de la Vierge", était destinée au premier pauvre qui se présenterait.

    Pendant des siècles les chrétiens d'Orient célébrèrent la Nativité le jour de l'Epiphanie.
    Les Arméniens du Caucase le font encore aujourd'hui.

    Au Ier siècle il fut déjà décidé de donner primauté à la naissance du Christ plutot qu'à l'Epiphanie.

    Une chanson populaire raconte comment les Rois mages sont venus d'Afrique.
    Pour l'Evangile, ils arrivèrent de l'Orient. Peut être viennent ils tout simplement du mystérieux pays d'où sont originaires les Saintes Maries de la Mer et qui porta longtemps le nom d'Egypte.

    Longtemps, le 6 janvier (Epiphanie) fût plus important que le jour de Noël. Encore actuellement, en Espagne ce sont les Rois mages qui apportent les cadeaux à l'Epiphanie et non à Noel. Les Rois Mages sont bien plus importants dans le coeur des enfants espagnols que le Père Noel et le 6 janvier est l'occasion d'une grande fêtes et de défilés dans les rues espagnoles.

    Les rois mages

    Venus d'Orient, trois rois se mirent en route en suivant la lumière de l'étoile qui les guida jusqu'à Bethléem.

    Ils y trouvèrent l'enfant Jésus, qui appelèrent le " Nouveau Roi des Juifs ".
    Quand ils le découvrirent dans l'étable, près de ses parents, Marie et Joseph, ils s'agenouillèrent devant lui en signe de respect et lui apportèrent de l'or, de la myrrhe et de l'encens.

    L'origine des Rois mages est aujourd'hui encore obscure. On les dits savants, riches mais errants. Ces mystérieux personnages alimentèrent l'imaginaire qui enveloppe Noël.

    Une chanson populaire raconte comment les Rois mages sont venus d'Afrique.
    Pour l'Evangile, ils arrivèrent de l'Orient. Peut être viennent ils tout simplement du mystérieux pays d'où sont originaires les Saintes Maries de la Mer et qui porta longtemps le nom d'Egypte.
    Longtemps, le 6 janvier (Epiphanie) fût plus important que le jour de Noël.

    La symbolique des cadeaux en portait témoignage :
      l'or de Melchior célébrait la royauté,
    l'encens de Balthazar la divinité
    et la myrrhe de Gaspard annonçait la souffrance rédemptrice de l'homme à venir sous les traits de l'enfant.

    Longtemps ce jour là, on célébra le miracle de Cana : de l'eau changée en vin.

    Un rituel de quête terminait jadis la période des 12 jours de fêtes.

    Les quêteurs recevaient souvent en guise de présent une part de galette.

    Qu'est ce que la myrrhe ?

    La myrrhe est une résine odorante fournie par un arbre d'Arabie, le balsamier.

    Longtemps ce jour là, on célébra le miracle de Cana : de l'eau changée en vin.
    Un rituel de quête terminait jadis la période des 12 jours de fêtes.
    Les quêteurs recevaient souvent en guise de présent une part de galette.

    Origine de la fève et de la galette

    La fève dans la galette des rois remonte au temps des Romains. C'est une fève blanche ou noire qui était déposée pour les scrutins. Au début de janvier, les saturnales de Rome élisaient le roi du festin au moyen d'une fève. Si la tradition est d'origine religieuse, elle est devenue une tradition familiale où on se rassemble pour découper la fameuse galette. Celui qui trouvera la fève sera couronné roi ... et choisira sa reine.

    En Angleterre, comme en Bourgogne, anciennement, on préférait former un couple "d'occasion" en mettant dans la galette une fève et un petit pois.

    Dans de nombreux pays ou région du sud, la galette est remplacée par une couronne en brioche.

    La part du pauvre

    La première part est toujours la "part du pauvre", la "part de Dieu et de la Vierge" et elle était désignée par le plus jeune enfant de la famille.

    Il y avait aussi la part des absents - le fils aux armées, le parent sur un vaisseau du roi, le pêcheur qui n'était pas rentrés.

    La part était rangée dans la huche jusqu'à leur retour, une façon tendre de dire "on a pensé à vous". S'il se gardait longtemps, sans s'émietter et sans moisir, c'était un bon présage.

    Les coutumes françaises

    En Franche-Comté, les enfants se déguisaient en Roi mage et portait ceinture dorée sur une chemise constellée d'étoiles. Ils allaient de porte en porte en chantant et en agitant des sonnettes réclamer leur part.

    Les filles à marier ne manquaient pas le soir d'adresser une prière:

    Afin de voir en mon dormant
    Celui que j'épouserai de mon vivant"

    En Basse Bretagne, c'est un pauvre tirant un cheval orné de buis et de laurier qui s'arrête de porte en porte pour recueillir la part des pauvres.

    En Franche-Comté, c'est la galette de goumeau qui peut peser jusqu'à 150 kilos qu'on appelle aussi galette de goumeau bisontine, galette des rois ou papet. Faite de pâte briochée, on la retrouve chez tous les boulangers pâtissiers bisontins et quelques autres du département du Doubs.

    La galette des rois, toute de pâte feuilletée, dans laquelle on glisse une fève symbolise la haute cuisine française.

    Au Québec, la coutume est reprise avec ardeur.
     

    Coutumes à travers le monde

    En Espagne
    En Espagne, le "Jour des 3 Rois" est un jour férié. On en profite pour échanger les cadeaux de Noël à cette date et non pas à Noel puisque, originellement, ce sont les rois mages qui apportèrent 12 nuits après la naissance de l'enfant Jésus, des présents.

    La veille, des carrosses paradent dans les rues. On lance fruits confits et bonbons, prémices du lendemain.

    Pour cette occasion, on confectionne un pain en forme de couronne parfumé de zestes de citron et d'orange, brandy et eau de fleur d'oranger, décoré de fruits confits et d'amandes effilées. On y glisse une pièce d'argent, une figurine de porcelaine ou un haricot sec.
     

    En Italie
    En Italie, au sud principalement, plus loin des traditions du nord de l'Europe, l'ambiance est tout autre. La fée bienfaitrice Befana distribue les cadeaux, comme le Père Noël, pendant la nuit de l'Epiphanie… d'où elle tire probablement son nom.

    Mais les enfants désobéissants reçoivent un bout de charbon tiré de son grand sac. A la fois bonne et intraitable, tour à tour Saint-Nicolas et Père Fouettard. Car elle est vêtue de noir, et symbolise à la fois le mal et la fin de la saison des nuits longues. On retombe toujours sur les mêmes croyances ancestrales, la peur de l'interminable nuit.
     

    En Guadeloupe
    Ici, on ne fête pas comme tout le monde. L'Épiphanie ne représente pas le dernier jour des festivités de Noël mais le premier jour de "kannaval" qui se termine ... le soir du Mercredi des Cendres, dernier jour de folie où diables et diablesses vêtus uniquement de noir et blanc envahissent les rues.

    Le soir voit s'approcher la fin du carnaval par "Grand brilé Vaval", l'incinération du roi Carnaval, "Vaval", sous les cris et lamentations de la foule.
     

    Au Mexique
    L'Épiphanie se prépare 10 jours avant Noël avec les posadas. Comme les Rois Mages guidés par l'étoile du berger, chaque famille, en procession, apporte des friandises sur la place de chaque village. Elles serviront à remplir les pinatas, d'énormes animaux en poterie ou papier mâché très colorés qu'on suspend le jour de l'Épiphanie. Les enfants doivent essayer de briser la pinata afin qu'elle s'ouvre comme une corne d'abondance, déversant tout leur contenu de friandises et de menues monnaies.

    Si, dans plusieurs pays, l'Épiphanie couronne le roi ou la reine de la fête, la coutume est moins heureuse dans ce coin du monde ... En effet, celui qui découvre un petit Jésus en sucre ou une fève dans la rosca de reyes ou couronne des rois, devra organiser et payer la fête de la Chandeleur où tous les convives sont invités à déguster des tamales. Celui qui est un peu avare, n'hésite pas à avaler la fève, chuchote-t-on en coulisse mais puisque la fête se fait en famille et entre amis, le subterfuge est rapidement pointé du doigt avec rires et sarcasmes. 
     

    À partir de Saint-Siméon, tu peux semer tes melons.
              À partir de Saint-Siméon, tu peux semer tes melons.
    À la Saint-Siméon, la neige et les tisons.
    À la Saint-Gerlac le temps froid et serein, l'année sera bonne c'est certain.

    GALETTE DES ROIS



     

     

    Ingrédients

    Pour 8 personnes:

    • 400g de pâte feuilletée surgelée
    • 75g de poudre d'amandes
    • 75g de sucre
    • 100g de beurre
    • 2 oeufs
    • 1 verre à liqueur de rhum
    • 1 fève

    Préparation

    Faites dégeler la pâte feuilletée. Etalez-la en 2 abaisses de 3 mm d'épaisseur chacune. A l'aide d'une assiette, découpez 2 ronds.

    Dans une grande jatte, mettez le beurre ramolli (mais non fondu), la poudre d'amandes et le sucre. Mélangez énergiquement au fouet pour obtenir une pâte mousseuse. Ajoutez alors les oeufs entiers et le rhum. Mélangez à nouveau.

    Sur l'un des ronds de pâte, déposez la garniture. Déposez la fève et recouvrez avec la deuxième abaisse.

    Soudez les 2 parties en mouillant légèrement les bords. Décorez le dessus à l'aide d'une pointe de couteau.

    Laissez reposer 15 minutes, puis enfournez à four chaud pour 30 minutes. A la fin de la cuisson, saupoudrez de sucre glace puis repassez la galette au four quelques instants pour obtenir un glaçage. La galette se déguste tiède.


    Surprise !

    Quatre amis passent des semaines à planifier une sortie en forêt pour chasser et pêcher.

    Deux jours avant le départ, la femme de Frank lui interdit d’y aller, scène de ménage à l’appui. Les trois autres sont très agacés mais que peuvent-ils faire ?

    Deux jours après, ils arrivent sur le site où ils doivent camper et trouvent Frank, assis là près de sa tente, ayant empilé du bois et faisant cuire du poisson sur le feu.

    - Mais depuis quand t’es là ?
    - Je suis là depuis hier soir…
    - Incroyable ! Et comment t’as fait pour convaincre ta femme de te laisser venir ?
    - Hier après-midi, j’étais assis dans mon fauteuil, ma femme est venue derrière moi et m’a demandé : «Devine qui c’est ?» en posant ses mains sur mes yeux. Quand je me suis retourné, je l’ai vue dans une nuisette hyper sexy. Elle m’a pris par la main et m’a emmené dans la chambre où brûlaient au moins douze bougies, des pétales de roses un peu partout.
    Et sur le lit il y avait des menottes et des cordes ! Alors elle m’a demandé de la menotter et de l’attacher au lit, ce que j’ai fait ! Elle m’a dit : «Et maintenant, fais ce que tu veux !…»


    15 commentaires
  • bonneannee2.gif

    bonjour à tous

    Que cette nouvelle année vos procure ,joie ,bonheur ,santé et surtout la paix dans le monde ,mais ça ,c'est une autre histoire

    Pourquoi l'année commence-t-elle le 1er janvier ?

      Le nouvel an tombe le 1er janvier : l'affirmation semble évidente, mais cela n'a pas toujours été le cas. Pourquoi ce jour a-t-il été choisi ? Quelles ont été les autres premiers jours de l'an ? Remontez le temps et découvrez les tribulations de la nouvelle année.

          

      Envoyer à un ami | Imprimer cet article  

    Le 1er mars, premier jour du calendrier julien

     

    Jules César, fondateur du calendrier julien 

    En 46 avant J.C., Jules César décide de remplacer le calendrier lunaire jusque-là en vigueur par un calendrier solaire, dit "julien" (du nom de l'empereur). Tout comme notre calendrier actuel, il est divisé en 12 mois et 365 jours, une journée supplémentaire étant ajoutée tous les quatre ans (année bissextile). Seule différence : le premier jour de l'année est fixé au 1er mars, mois très important à Rome car associé au dieu de la guerre. Cette répartition a laissé des traces aujourd'hui : nos derniers mois de l'année actuels s'appellent ainsi octobre (de "octo", le huitième), novembre (de "novo" le neuvième) et décembre ( de "decem" le dixième) alors qu'ils sont désormais les dixième, onzième et douzième mois de l'année.

    Le nouvel an, une spécificité régionale

     

    En 532, l'Église décide de faire commencer l'année au 1er janvier, mois qui suit immédiatement la naissance du Christ fixée au 25 décembre 753 de l'an de Rome (la fondation de la ville éternelle servant de point de départ au calendrier romain) par le Pape Libère. Pour autant, le 1er janvier n'est pas le premier jour de l'année pour tous. Dans certaines régions de France, c'est Pâques, date anniversaire de la résurrection du Christ, qui fait office de nouvel an. Mais cela pose quelques problèmes : Pâques est une date mobile qui correspond au premier dimanche après la pleine lune de printemps (21 mars). On peut donc se retrouver aussi bien avec des années de longueur variable… ce qui s'avère bien compliqué à l'usage. Dans d'autres pays ou régions, c'est Noël qui est choisi comme début de l'année : ainsi, à Lyon, dans le Poitou, en Normandie ou en Anjou...

    De l'Edit de Roussillon au calendrier grégorien

     

    L'Edit de Roussillon impose le 1er janvier comme début de chaque année. 

    Le 9 août 1564, par l'Edit de Roussillon, le roi Charles IX impose le 1er janvier comme point de départ obligatoire de chaque année. La mesure prend effet au 1er janvier 1567. En 1582, un nouveau calendrier naît : le calendrier dit grégorien, du nom du pape Grégoire XIII (pape de 1572 à 1582). La structure du calendrier grégorien est analogue à celle du calendrier julien. Le calendrier grégorien donne un temps moyen de l'an de 365,2425 jours. Pour assurer un nombre entier de jours par année et pour correspondre à la réalité solaire, on y ajoute régulièrement (tous les 4 ans en principe) un jour bissextile, le 29 février. Quand les catholiques européens se réveillent le lendemain du jeudi 4 octobre, ils sont en réalité le vendredi 15 octobre selon le nouveau calendrier. L'année 1582 compte dix jours de moins pour rattraper le décalage avec le soleil. Le calendrier julien n'était en effet pas en accord avec l'année solaire, il avançait d'environ 11 minutes. C'est pour rétablir ce décalage que la réforme du Pape est entrée en vigueur.En revanche, pas de modification de la date du nouvel an. C'est ce calendrier qui est toujours en vigueur aujourd'hui.

    Le 22 septembre, nouvel an révolutionnaire

     

    Personnification de Pluviose 

    Le 22 septembre 1792, la Convention proclame la République. Symbolisant une rupture avec l'ordre ancien, l'élaboration du calendrier républicain demande plus d'un an de débats auxquels participent notamment David, Chénier et Fabre d'Eglantine. Le projet définitif est adopté le 24 octobre 1793 : le début de la nouvelle ère est fixé au 22 septembre 1792 qui devient ainsi le 1er vendémiaire an I. Chaque année commence le jour de l'équinoxe d'automne, moment où la durée du jour est égale à celle de la nuit, ce qui, selon les années, peut correspondre au 22, 23 ou 24 septembre, date qui est fixée par décret. L'année est divisée en douze mois de trente jours, eux-mêmes divisés en trois "décadi " de dix jours (pour supprimer toute référence biblique à la semaine de sept jours), suivis de cinq jours "complémentaires" appelés aussi "sans-culottides". L'année bissextile est appelée "franciade" et le jour rajouté tous les quatre ans, jour de la Révolution.

    Retour au 1er janvier

     

    En 1805, un retour à l'ancien système devient nécessaire : la France doit avoir le même calendrier que le reste de l'Europe. Le 1er janvier 1806 (11 nivôse an XIV) marque ainsi l'abandon du calendrier révolutionnaire pour le calendrier grégorien. Depuis lors, le 1er janvier est resté premier jour de l'année.

                    


    18 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires